L’aventure continue : maoya.fr

Bonjour les filles !! Je suis un peu excitée à l’idée d’écrire ce message et à l’idée que vous allez le lire. Les Mimines de Maoya c’est fini. Vive maoya.fr !!

maoya_banniere3_5

Cela fait maintenant plusieurs semaines qu’en secret je prépare (nous préparons ^^) ce nouveau site. Achat d’un nom de domaine, nouvelle bannière, migration, design. C’est peut être rien pour certaines mais pour moi ce nouveau site signifie beaucoup. Les Mimines de Maoya ont pris au cours de ces onze mois d’existence une énorme place dans ma vie. J’avais envie de lui donner un souffle nouveau, de nouvelles perspectives pour un avenir qui j’espère nous sera riche. J’en parlais cette semaine avec une amie et je lui disais que j’avais l’impression de mener deux vies. La journée je suis l’étudiante en droit, allant en cours, révisant et préparant le concours dont elle rêve depuis toute petite. Une fois rentrée je me transforme en blogueuse, prends des photo, rédige des articles et réponds aux innombrables commentaires adorables que vous me laissez.

Et c’est aussi grâce à vous que tout cela est possible, que cette évolution est possible. Jamais, il y a onze mois, je n’aurai cru vous rédiger un tel article avec la gorge quelque peu nouée. Sans vous ce baby blog n’aurait pas si bien grandi et sans vous je n’aurai pas l’envie de continuer qui m’anime ! Alors merci du fond du coeur !!

Mais tout ce que vous voyez là n’aurai jamais été possible sans l’aide de la jolie Jenn. C’est elle, qui de ses mains d’expertes, de graphiste a tout pensé : le thème, la bannière, les couleurs, ect. Elle a su en quelque (plusieurs même !!) clics rendre cet endroit comme je l’avais imaginé. Et je te remercie Jenn d’avoir pris du temps, d’avoir été patience, de m’avoir supporté aussi ^^ tu as fait un travail fabuleux et ce site, c’est grâce à toi !! Alors merci infiniment pour tout <3 Et merci aussi à M.T qui m’a aussi supporté face aux méandres de l’informatique et qui m’a accompagné tout au long de la création de ce nouveau bébé !

Alors qu’est ce que ça va changer ce nouveau site ? pas grand chose au final ! Il va rester accès nailart, ongles. Mais je compte prochainement ouvrir une rubrique beauté. Non non je ne vais pas me transformer en make up artist ! Appréciant depuis toujours les cosmétiques et ayant toujours eu dans un coin de ma tête l’idée d’en parler, j’ai décidé de temps en temps de vous faire des billets concernant ce domaine. Cela restera marginal mais ça permettra de voir autre chose de temps en temps ^^

Ce qui va changer aussi c’est que je vais essayer d’être plus présente par ici. Malgré mes cours et la surcharge de travail j’aimerai réellement arriver à vous poster un billet tout les deux jours (ça va c’est pas encore énorme !!). Je ne promets rien mais je vais essayer de faire mon possible. De nombreux projets fleurissent dans ma tête depuis quelques semaines et j’espère les mener à terme ! Plein de surprises vous attendent prochainement ^^

Pour ceux qui me me suivaient via mail, le « bouton » sera installé dans la matinée sur le nouveau blog et vous pourrez vous réabonner (et oui, la magie du changement c’est de perdre tout ses abonnés, toutes ses vues et tout son référencement ^^)

.

J’espère en tout les cas de tout coeur que ce nouvel endroit vous plaira autant qu’il me plait !

.

Des bisous <3

RETROUVEZ MOI SUR http://maoya.fr

 

.

De toute beauté – Vis ma vie de blogueuse

Aujourd’hui je vais vous raconter une journée de folie, une journée de filles, de manucures, de vernis, de maquillage et de futilités autour de thés.

Samedi 27 avril a eu lieu la journée De Toute Beauté. Une journée autour de divers ateliers : maquillage (teint, MU nude) et nail art. Et c’est là que je ramène ma fraise. Jenn, organisatrice, m’a fait confiance pour prendre en mains l’atelier nail art. Là vous voyez mon coeur a fait boum ! boum parce que wahouu j’allais partager cette passion et manucurer, et boum parce que OMG la pression sur mes épaules. Les semaines se sont déroulées entre moultes préparatifs : trouver des partenaires, faire des giftsbags, faire des petites fiches toutes mignonnes à mettre à l’intérieur de ces derniers. Et le jour tant attendu est arrivé. Alors je vous embarque avec moi retracer cette fabuleuse journée.

roue

On a été accueillies par un joli salon de thés à Toulouse, les délices de Saturnin. Au programme : gourmandises et thés aromatisés ! Autant vous dire que j’en ai peu profité vu le marathon que j’ai fait. Mais j’ai pu déguster un délicieux thé à la menthe si parfumé et un muffin au chocolat ^^ un endroit très agréable et très accueillant !emi2 thé

Deux ateliers comme je vous disais. Un premier atelier maquillage : comment faire son teint et comment se faire un maquillage nude au niveau des yeux. Tout un programme pour des filles à l’écoute de Sephrenia (qui officie occasionnellement sur le blog de Jenn). Je jetais de temps en temps de rapides coups d’œil, voir ce qu’il se passait, regarder le joli teint des participantes (et reposer mes yeux accessoirement).

Pour l’occasion deux jolies marques avaient apporté leur soutien : Une et Clarins, qui ont fourni de quoi maquiller en toute beauté les filles ^^

emi3

.

Mais vous ne m’en voudrez pas, je vais m’attarder sur mon bébé, mon petit coin à moi dans ce joli salon de thé. Mon petit atelier NA. Je vous avoue que j’avais peur. Oui oui. Parce que manucurer les autres je l’ai fait que très peu. Le peu de fois où je l’ai fait c’était sur des copines, qui ne jugeaient pas mon travail. Là j’allais être jugée, on allait regarder ce que je faisais et me donner un avis. Et puis au delà de ça, il fallait que je passe de l’autre côté de l’écran avec cette « passion ». Et bien vous voulez que je vous dise quelque chose ? c’était magique !! Merci à toi Jenn pour ta confiance <3

table manucure  emi1

Ceux qui me connaissent savent que je suis perfectionniste et que j’aime faire les choses bien. Alors j’ai réellement voulu rendre cet atelier le plus cosy possible, le plus agréable. J’avais trouvé un joli coussin, plus ergonomique pour les poses de manucures. Et pour l’occasion Mr.T et moi même avons bricolé un support à vernis. Vous avez été nombreuses à me demander un tuto. Ayant fait exactement celui que j’ai trouvé sur internet, je ne vous en ai pas fait un moi même. Voici donc le tuto dont je me suis inspirée, très simple à réaliser avec un peu d’huile de coude ^^

J’avais donc tout prévu. J’avais nailarter rapidement sur une roue d’ongle quelques motifs, notamment au dotting tool. J’avais en effet pour mission de faire découvrir aux participantes les attraits du dotting tool. Afin de rendre cela plus intéressant et plus ludiques, j’avais prévu plein d’objets divers et variés qui peuvent faire office de dotting tool (je vous ferai un article là dessus tout bientôt). Malheureusement je n’ai pas eu le temps de nailarter tout le monde. Je n’ai fait que des pauses de vernis ! Je ne m’attendais pas à ce que manucurer me prenne autant de temps. Trois heures plus tard je prenais enfin une pause ^^

Deux marques nous avaient prêtées leur concours pour cet atelier. Bourjois, partenaire de Jenn, a fourni toute la nouvelle collection. De mon côté j’ai contacté l’Onglerie qui m’a envoyé de jolies teintes pour l’atelier, qui ont fait fureur !

présentoir   bleulisa Ajouter

mauve rosebaies stripping

nuage Z’avez vu les jolis vernis que j’ai posé ? c’était complétement fou et magique. Ca m’a vraiment fait bizarre de manucurer comme ça. C’était un peu fou et irréel dans ma tête. J’ai eu de gentils mots, de gentils compliments et voir des paillettes dans les yeux de ces filles c’était pour moi la plus belle des récompenses de cette jolie journée. Comme qui dirait, j’ai pris mon pied ! J’ai grave kiffé ma race. C’était réellement magique. Des moments comme ça, je croise les doigts pour en revivre. Merci à vous les filles, qui étiez présentes, pour votre bonne humeur, vos sourires, vos mots gentils et pour m’avoir laissé vous peinturlurer les ongles en toute confiance !! <3

cadeauxLa fin de journée approchant, c’était l’heure de la distribution des cadeaux. Ben oui, après une aussi jolie journée, les marques partenaires, Jenn et moi même avons offert de jolis cadeaux aux participantes. Mais pas que !! Il y a eu un petit tirage au sort afin de gagner une huile pour le coprs Clarins (offert par la marque), deux headbands de chez Mulot Bricole et un soin des mains et une pose de vernis offert par l’institut l’Onglerie de St Orens (d’ailleurs la gagnante a gentiment proposé de vous raconter cette journée dans un futur article)

Gift-Bag De toute beautéBlush Une offert par la marque, vernis Bourjois offert par la marque, top coat l’Onglerie offert par la marque, embelliseur, bb cream et mascara offerts par la marque Clarins, un joli liner coloré de chez Kiko offert par Jenn et une lime à ongles Peggy Sage offerte par mes soins.

Et en prime de jolies fiches réalisées par Sephrenia, Jenn et moi même. J’ai fait des petites fiches sur le soin des mains, le soin des cuticules et sur des astuces en cas de petits problèmes avec vos ongles (jaunis, dédoublés, mous ect). Si cela vous intéresse de les avoir, envoyez moi un petit mail ^^

Que de jolies choses pour gâter les participantes, les remercier de leur présence, de leur jovialité !! Encore une fois merci à vous toutes d’avoir fait de cette journée, ma plus belle journée dans ma vie de blogueuse !!

.

C’est sur cette jolie note, sur cette jolie photo que se termine cette fabuleuse journée. Je sais je sais je me répète mais vous ne pouvez pas savoir toute l’émotion que j’ai ressenti ! C’était fabuleux et j’ai hâte, un jour, d’animer de nouveau un atelier nailart ! J’espère vous avoir fait revivre cette journée ou même faire vivre (pour celles non présentes).

.

Je tiens aussi à remercier chaleureusement l’Onglerie et Manon qui m’ont fait confiance pour cet évènement et qui ont fait preuve d’une très grande générosité !!

.

Vous pouvez retrouver d’autres articles sur cette journée
chez Mainden vs Caudalie
chez Blondie Beauty
chez Mnêmosunê
chez Froufrou&Co
chez Bleu Electrique

.

.

.

Crédit photo : Mr.T, Bruno et Emilie de Maiden vs Caudalie

Un besoin de reconnaissance

Depuis quelques jours je me remets en question sur ce blog. Et j’avais besoin d’écrire ici ce que j’avais au fond de moi ; ce que je pensais non seulement de ce blog mais de la blogosphère en général.

Bloguer. Il y a encore quelque mois je ne savais pas ce que cela signifiait. Enfin si. Je savais ce qu’était un blog, mais je ne savais pas ce qu’était tenir un blog. Cela faisait déjà quelque temps que je voulais en créer un : cuisine, journal intime. Toujours eu l’envie, mais jamais eu le courage de cliquer sur « créer ». Et à force l’envie s’est faite plus forte. J’étais dans une période de ma vie, en chantier. J’avais quelques problèmes personnels, et j’avais envie de trouver un échappatoire à ce quotidien. Je l’ai ouvert, sans grandes convictions, un peu par hasard. Pourquoi le vernis à ongles ? Pourquoi les mains ? Parce que c’était devenu mon petit bonheur journalier. Parce que choisir la couleur de mon vernis se fait souvent en fonction de mon humeur, un journal intime de mes émotions au travers de mes ongles. Parce que j’avais discuté déjà avec des filles formidables qui m’avaient donné envie de me lancer.

Le blog est né. Le blog a grandi et grandit toujours. Et j’ai besoin aujourd’hui de faire un point, de regarder en arrière et regarder cet instant T. Quand j’ai ouvert ce blog je ne savais pas dans quoi je m’engageais. Je trouvais ça drôle, amusant. Les jours ont passés et ce blog a pris de plus en plus d’importance dans mon quotidien. Je me suis inscrite rapidement sur Hellocoton, j’ai rapidement fait plusieurs Une. Des blogueuses adorables m’ont accueillies dans ce monde, d’autres ont été plus méchantes. Mon bébé blog a été connu de quelques unes. Et j’ai connu les réseaux sociaux. Les réseaux sociaux et les discussions instantanées avec des personnes que je ne connaissais ni d’Adam ni d’Ève. Avec des filles partageant la même passion ou encore l’amour des cosmétiques, de la beauté. J’ai passé des soirées à rigoler derrière mon écran à cause de discussions virtuelles. Je me suis attachée à ces personnes, je me suis attachée à ce quotidien.

keep calm

Rentrer le soir de cours, poser du vernis, prendre des photos, les sortir, les travailler, écrire. Je me rends compte au bout de 7 mois du caractère addictif de ce blog. Oui je suis accro. Je me surprends à avoir un cahier dans mon sac à main, griffonner des idées de nail art, griffonner des idées d’articles, de produits à tester. Noter tout ce qui me passe par la tête. Je me surprends parfois à me coucher très tard, juste pour finir un article, le peaufiner en attendant sa publication. Je ne regarde plus les produits en magasin de la même manière, j’ai envie d’acheter pour moi mais aussi pour le montrer, proposer quelque chose ici. Tenir un blog c’est un investissement personnel mais aussi financier. Malgré quelques partenariats, le vernis ne tombent pas du ciel. Mais je prends plaisir à m’acheter un flacon par mois, à me peinturer les ongles avec et à vous le montrer. Je ne blogue pas pour les produits offerts par les marques. Là n’est pas mon but premier à bloguer, quand bien même cela fait plaisir et malgré les remarques acerbes de certaines.

Rentrer le soir et regarder son tableau de bord : nombre de vues, nombre de visiteurs, lieux des visites. Un poste de pilotage. Un poste de pilotage qui vous prend au tripes. Parce que oui, ce blog prend au tripes. Parce que vous passez du temps à écrire vos articles, à essayer de le rendre intéressant (parler que de vernis c’est vite soporifique), parce que vous essayer de prendre de jolies photos. Parce que vous y mettez votre tout cœur. Alors le soir, vous vous posez. Vous regardez vos vues, vos commentaires, vos cœurs sur Hellocoton, la Une Hellocoton en espérant pour une fois y être (oui parce que ça fait longtemps que vous ne la faite plus).

Non ! Non ! Je ne veux pas qu’on me dise que les vues ne comptent pas. Non ! Celles qui disent qu’elles s’en fichent ne sont pas forcément sincères. On est toutes pareilles. On a tout envie un tant soit peu d’être remarquée, on a envie de se dire que notre article a plu, que notre article a été lu. Parce que oui, les vues, les statistiques comptent. Et comptent beaucoup. Parce que ça bouste, parce que c’est une sorte de reconnaissance. Mais voilà. Il arrive que vous passez un temps énorme sur un article, un temps énorme à prendre des photos, à donner votre avis sur un produit. Et là, cet article qui vous tient à coeur passe totalement inaperçu ou n’a pas la reconnaissance à laquelle vous vous attendiez. Et là, vous faites la tête, vous pestez. Vous ravalez malgré tout votre fierté et vous avancez. Mais voilà, ça fait mal.

Parce que oui. On aura beau me dire qu’un blog reste un loisir, que cela reste doit rester un petit bonheur quotidien, ce blog a pris une place énorme dans ma vie. Une amie blogueuse m’a dit qu’elle parlait de son blog comme de son deuxième job. Je parle de mon blog avec la même passion que j’ai lorsque je parle du Droit et de mes études. Ce blog s’est révélé être une réelle passion pour moi. Au delà du vernis. Parce que chaque fois que j’ai le blues, je griffonne des choses, parce que chaque fois que j’ai le blues des blopines sont là. Parce que bordel, la blogosphère c’est magique.

Mais parce que ça peut faire mal. Parce que c’est une réelle jungle, où certaines ne laissent de place à personne. Un peu comme dans un jeu : faire des stratégies, se faire des amies pour avoir de la popularité, être lèche cul. On m’a fait des remarques blessantes, me disant que je bloguais pour les mauvaises raisons, que je cherchais la célébrité. Qu’est ce que bloguer pour les « bonnes raisons » ? Je ne pense pas qu’il y ai des raisons à bloguer ou ne pas bloguer. Cela appartient à tout un chacun ! Chacun ses raisons, chacun ses motivations. Moi j’ai toujours eu en tête de partager. Que se soit dans ma vie quotidienne ou même ici. Alors non je n’estime pas bloguer pour les mauvaises raisons. Je blogue pour moi avant tout mais pour vous, vous derrière votre écran qui me lisez chaque jour.

Mais parce que cela peut faire mal. C’est une petite drogue. Une drogue douce certes, une drogue légale mais qui peut faire mal. Je ne veux pas qu’on me dise que cela est ridicule de s’attacher tant à quelque chose de virtuel, qu’on ne me dise pas que poster des photos de vernis à ongles c’est ridicule et pas addictif. Là n’est pas l’addiction. L’addiction vient du fait de bloguer, de partager. D’avoir envie de se perfectionner, d’avoir envie de sortir du lot, d’avoir envie de rencontrer d’autres blogueuses. Ça peut faire mal, parce qu’on espère certaines choses, on se projette un peu dans l’avenir.

Je ne prétends pas à la célébrité, je laisse ça à celles qui apprécient. Je fais une stricte différence entre reconnaissance et célébrité. Je ne prétends pas vouloir qu’on me reconnaissance dans la rue (difficile on me voit pas ici vous me direz ^^). J’aimerai juste constater une évolution, une avancée, qu’actuellement et depuis plusieurs mois je ne vois pas. Un besoin de reconnaissance, un besoin que je me crée moi même ; un besoin de reconnaissance comme un besoin de reprendre confiance en moi. Je ne me plains pas non plus, j’ai des lectrices fidèles, des blopines géniales, des commentaires adorables. Mais je m’attendais à une évolution plus rapide, plus significative. Cela n’enlève pas le plaisir que je prends à bloguer, loin de là. Mais parfois je me remets en question …

Il est difficile pour moi d’exprimer ce que je ressens, mais pour avoir parlé avec certaines blogueuses qui ressentent la même chose, je sais que d’autres ressentiront la même chose. Je ne pensais pas écrire tout cela un jour. Parce lorsque j’ai ouvert ce blog je ne m’attendais à ce que cela devienne si addictif, je ne m’attendais pas à me poser des questions sur son avenir.

AvatarBloguer est réellement devenu mon quotidien, un de mes sujets de discussion, mon addiction. Et même si cette semaine j’ai eu mal, même si cette semaine j’ai beaucoup douté, même si cette semaine j’ai pleuré je ne m’arrêterai pas. Je continuerai, à mon rythme. Je ne vais pas moins y mettre de cœur, mais j’essayerai de prendre les choses moins à cœur. Je vais devoir apprendre à ne rien attendre en retour. Même si intérieurement on ne peut lutter contre, la reconnaissance est un bienfait ; un apaisement de l’esprit. Parfois on ne demande que ça, être apaisé et avancer.

.

Retour en arrière …

Nouvelle année, nouvelle page qui se tourne. Pas de résolutions pour moi. Parce que je ne les tiens jamais et que ça sert à rien. Juste quelques envies, quelques désirs, quelques rêves. Alors j’ai sorti une jolie feuille, pris mon plus beau stylo et couché toutes ces envies sur papier. J’ai plié la feuille, je l’ai glissé dans une enveloppe et j’ai enfoui celle ci au fond de l’armoire. Le soir du 31 décembre l’année prochaine, je pourrai voir si mes souhaits se sont réalisés ou pas. Et des envies j’en ai beaucoup … que se soit sur le plan personnel, sur le plan professionnel et même vis-à-vis de ce bébé blog qui fait désormais parti de mon quotidien.

Je devais déjà le faire l’année dernière mais je n’ai pas voulu ; peur d’être déçue. Et j’ai bien fait. Je ne vais pas me lamenter sur mon sort, pas besoin de compassion ou autre mais même si 2012 n’a pas été la plus belle des années  j’essayerai de ne retenir que le meilleur.

Cette année j’ai beaucoup ri et beaucoup pleuré aussi. J’ai beaucoup réfléchit, pris des décisions, rebroussé chemin sur certaines choses. J’ai murit, grandit. Perdu des amis, rencontré d’autres. J’ai aimé et détesté. J’ai découvert de nouvelles choses, et j’ai appris à aimer encore plus celles que je connaissais déjà. J’ai été rancunière mais j’ai aussi pardonné. Je me suis libérée de fardeaux trop lourds à porter. J’ai décidé de tourner certaine pages, trop douloureuses, trop passées. J’ai vu un psy, qui m’a aidé, qui m’a fait prendre conscience de beaucoup de choses. Je ne dois plus être celle que les gens veulent que je sois mais je dois être moi. J’ai fait la fête, j’ai chanté, dansé. Je me suis amusée. J’ai été un peu folle aussi. J’ai ouvert un blog, j’ai rencontré des filles en or. J’ai changé de vie, déménagé … tourné une page de ma vie comme il y a 8 ans lorsque j’ai quitté mon île. J’ai dû me confronter à mon passé et apprendre à vivre avec même si cela reste encore dur. J’ai appris à être forte, à ne pas baisser les bras. J’ai appris ce qu’était l’échec et comment se relever. J’ai fait des choix, je ne les regrette pas ; il ne faut jamais regretter. J’ai écouté les gens, j’ai été tolérante, je suis restée franche tout en étant délicate. J’ai fait des projets, certains se sont réalisés, d’autres pas. J’ai franchi des pas et parfois reculé. Mon île m’a manquée et je l’ai détestée aussi. J’ai discuté, partagé, échangé et j’ai reçu en retour. Parfois je n’ai pas reçu mais j’ai appris qu’il ne fallait rien attendre des gens. J’ai eu des problèmes de santé, financier mais j’ai toujours gardé le sourire. J’essaye de toujours garder le sourire. J’ai renforcé cette carapace que les gens voient ; et souvent je ne suis pas aussi forte et robuste que ce que je laisse paraitre. J’ai pris des photos, effacé certaines autres. J’ai lu, je me suis cultivée. J’ai été au cinéma et j’ai regardé la télé. J’ai écrit une lettre à quelqu’un me libérer de ce que je ressentais. J’ai appris à faire confiance. J’essaye d’être moins sauvage mais c’est toujours dur. Je n’ai pas oublié les personnes qui ne sont plus de ce monde, mais je souffre moins qu’auparavant de leur absence. J’ai peinturé mes doigts, mis de la couleur, acheté du vernis et en cassé aussi. J’ai dit merci, j’ai dit merde. J’ai dit bonjour, au revoir et adieu. J’ai découvert Toulouse, ma nouvelle vie et je me suis adaptée. J’ai pris conscience réellement de la force de mon couple, oui après tout ce temps j’ai compris que les choix on devait les faire à deux. J’ai aimé, j’aime et j’aimerai celui qui partage ma vie ; parce que mon quotidien se conjugue avec lui. J’ai mangé, j’ai bu. J’ai entamé des régimes mais j’ai compris que ça servait à rien si ça n’allait pas dans ma tête. J’ai beaucoup dormi. Parfois des journées entières, quand je n’allais pas bien. Parce que j’ai souvent été mal cette année. Et je me rends compte que dans ce bilan c’est ce qui revient le plus souvent. Parce que bien souvent on veut retenir le meilleur mais on ne retient que les choses négatives. Je n’ai pas envie de retenir ces choses pour cette année. Alors je préfère tracer un trait …

Je trace un trait, laisser la place à 2013. J’espère que cette année sera mon année. Beaucoup de choses m’attendent et les angoisses sont déjà là. Je vais peut être réaliser des rêves ; d’autres resteront des utopies. Je vais réaliser des projets, essayer de ne plus douter. Etre forte, ne pas baisser les bras. Mais surtout je vais rester moi : avec mes défauts, mes qualités, mes faiblesses. C’est décidé cette année je veux sourire, rire, être heureuse et moins pleurer.

Et il y a ce blog, qui me permet de m’évader. J’y ai fait de belles rencontres virtuelles et parfois réelles. J’espère qu’en 2013, beaucoup d’entre elles seront réelles. Que les virtuelles continuent. J’ai rencontré des filles fabuleuses. Des nanas en or. Des lectrices adorables, toujours à me glisser de gentils mots qui me permettent d’oublier mes maux. Si maintenant mes soirées se résument à bloguer c’est pour voyager, m’évader et mettre de côté mon quotidien. Ce blog est un réel plaisir, un réel bonheur et il m’a fait tenir dans certains moments. Il m’a fait rire, sourire, m’a apporté de la confiance. Pour tout cela et tout le bonheur qu’il me procure, 2013 se conjuguera avec lui.

Alors voilà … je tire définitivement un trait sur 2012 et si je n’ai qu’une seule et unique chose à souhaiter en 2013 c’est d’être heureuse !

2013 nouvel an